Philippe Hurteau
Quelques mots sur son oeuvre

... Mon travail n'est absolument pas un travail sur l'image, mais avec l'image… J'ai pris ce « tournant de l'image » il y a maintenant plus de 10 ans, avec la série "Télévision". A l'époque aussi ça avait provoqué quelques malentendus (entre nous, tu remarqueras d'ailleurs que c'est devenu plutôt courant depuis de peindre des écrans ). Depuis, d’autres éléments, le dialogue avec Stéphanie Katz par exemple, sont venus nourrir ma réflexion. J'ai compris plus tard ce qui me retenait vraiment dans ces images télévisuelles, c'était un rapport nouveau de la figure avec l'espace dans lequel elle s'inscrit. Quand la figure, comme dans la météo par exemple, est elle-même devant une image (cartographique). C'est-à-dire que je voulais montrer cette figure dans un espace nouveau, structuré par des images... Or cet espace, que j'appelle un "espace-studio", n'a pas de lieu, il est délocalisé, on ne sait pas trop où il se trouve, il est partout et nulle part... Tu parlais du tableau d’après les « Ménines » de Velasquez, les tableaux d’Abou Ghraïb et de Gantanamo sont un clin d’œil au Goya des « Désastres de la guerre », mais personne ne semble l’avoir vu ! ...
   PLUGGED creations ©